Sandrine Lepelletier vit et travaille à Rouen depuis 1997. Elle utilise des procédés des arts du feu (défournement à chaud ou« raku »). Les couleurs appliquées sont des engobes vitrifiés.

En reliefs ou grattés dans la terre, les personnages de Sandrine Lepelletier sont des humains. Des humains pas forcément réalistes : des créatures imaginées dans des disproportions souvent curieuses ! Pas gâtées par la vie pour la plupart : l’une a des protubérances sur les bras qui, vues de près, sont des petits personnages. Une autre semble prise dans un réseau de cours d’eau qui « coulent » vers les oreilles, suggèrent le nez, les sourcils puis s’en vont dans les cheveux… Une autre encore, a le ventre percé, d’où émergent des homoncules. L’individu dans l’individu, dans…. en somme ! Et Sandrine Lepelletier, la génitrice talentueuse !

Jeanine Rivais, Août 2017