Sandrine Blaisotx500Plasticienne, je travaille sur nos enfermements humains – les miens aussi bien sûr – qu’ils soient culturels psychiques ou physiques ; nous vivons tous ensemble dans nos réalités parallèles.  Je suis en recherche constante de procédés, de techniques qui tendent à souligner ce propos.

 

La Conserverie d’âmes et les Echappées d’âmes

Ou l’Eloge de la claustrophilie.  Ces personnages enfermés dans leur bocal (portraits dessinés à l’encre et au fusain sur papier insérés dans bocaux alimentaires) vivent tous ensemble dans leur réalité parallèle. Ils sont soumis à leur enfermement physique, psychique, culturel. Certains ont fait de cet espace confiné leur territoire, d’autres vivent très mal leur réalité… Dans cette histoire, je divague entre claustrophilie par nécessité, et claustrophobie, dans ce monde irrespirable parfois …

Compte tenu de l’ambiance vivante et théâtrale de votre festival, j’imagine
faire une installation de la Conserverie plutôt cosy avec installation d’un petit salon comprenant une vitrine anglaise remplie de bocaux comme présentée en photo page 2, avec une table basse et deux chaises en bois, ainsi qu une console
ou seront déposés d’autres bocaux de tailles plus imposantes, et quelques Echappées d’âmes sur les murs du salon.