Hubert Duprilot
Une vision aussi jubilatoire qu’hallucinatoire de la vie quotidienne.
La représentation de l’humain en ses différentes postures amoureuses, bricoleuses, domestiques ou socio-professionnelles, telle que nous la propose Hubert Duprilot, n’est pas de tout repos pour l’œil et pour l’esprit.
Entre joyeuse exaltation et profond désespoir, entre bonne santé et furonculose généralisée, la puante pourriture y arbore les flamboyantes médailles du mérite agricole, militaire ou culturel. L’oiseau y copule sans vergogne avec la limace. Ça s’hybride et fornique dans tous les coins. C’est un joyeux lupanar, une cour des miracles à taille métaphysique…C’est de l’expressionnisme débridé, bref , c’est de  la pure et très nauséabonde décadence esthétique  pour certains.
N’empêche…il y a de l’enthousiasme et de la positivité là-dedans. Il y a une bonne humeur de fond dans cette mise en forme capable de se nourrir et transcender les pires de nos fantasmes, et en faire de la beauté…si vous me permettez l’emploi de ce terme.

Pierre Souchaud