Tous à Rouen du 14 au 24 novembre, pour le 17e festival Art & Déchirure !

Du 14 au 24 novembre, le 17ème festival Art et Déchirure investit les salles de théâtre rouennaises et la Halle aux Toiles de sa riche programmation ! Cette année encore, s’y côtoient les spectacles et œuvres plastiques créés en institutions psychiatriques et celles de plasticiens et compagnies théâtrales « classiques », avec toujours cette question de la souffrance de l’individu et du regard porté sur lui par autrui. Car le point nodal de ce menu artistique, aussi éclectique soit-il, est là : soulever les bonnes questions face à la stigmatisation courante de parcours de vie hors-normes, dans une société où la définition de la normalité reste arbitraire et oiseuse.

Outre une remarquable programmation théâtrale, donc, le musée Art et Déchirure sera exceptionnellement ouvert tous les jours pendant ces dix jours, de 11h à 18h. Refusant la notion d’un art pathologique s’opposant à un art sain et licite, Joël Delaunay réinvestissait en 2017 un ancien bâtiment du centre hospitalier du Rouvray pour y exposer des œuvres singulières, fruit de 30 années d’acquisition. Depuis, le travail expressionniste d’Hubert Duprilot y jouxte l’un des célèbres fusils de Robillard ou un embryon de rétrospective de Francis Marshall – entre sculptures bricolées, peinture rappelant les soins médicaux dans un collège de jeunes filles et wagons immobilisés. En complément de ce parcours permanent, une exposition hors-les-murs se tiendra à la Halle aux Toiles : y seront exposées les sculptures de l’invisible de Catherine Bourdier, les personnages de l’errance toujours en mouvement de Catherine Legrand ou le théâtre de bric et de broc de Bernard Briantais, dont les protagonistes sont autant d’explorations crues des visages de l’humanité…

À voir absolument !
Emma Noyant

Lien vers l’article