Alissa Thorx500Alissa Thor

Je peins pour que vous vous arrêtiez, pour aller vers vous, pour que vous vous approchiez, pour vous faire face.

Je peins pour que les mots viennent, et la douceur, et la violence, et les corps tout ensemble.

Je peins pour que quelque chose se passe. Quelque chose entre nous. Quelque chose d’intime et de sauvage.

Oui, je peins ni plus ni moins pour que vous et moi ayons le coup de foudre, ce truc fou qui secoue, mais qui enchante : c’est cela mes toiles – ne soyez pas surpris de leur dureté – le choc y est au premier chef, mais aussi, regardez, ce mouvement – comme dit si bien la langue – qui rend l’affection.

« Il n’y a rien de plus violent que la douceur » (N. de Staël).